Les phrases du Camino 6 :

Le bâton d'Andréia (chanson) :

" Ce bâton, ton bâton, je l'ai fabriqué moi-même !
Ce bâton, ce beau bâton, un jour tu feras le même ... "

Koala Enarmagnac

Compostelle :

" Cet été je pars sur le chemin de Compostelle, je finirai l'été prochain, jusqu'à la fin des terres, jusqu'à l'océan. L'année prochaine, peut-être qu'une amie un peu sorcière, une soeur d'âme, m'accompagnera, et nous ferons des détours par des grottes sacrées et des temples oubliés.Cet été, je pars seule, avec mon chien, dans cette aventure intérieure que je redoute, que je désire, ardemment. Je sais déjà, je crois, la prière que je déposerai à la cathédrale, pour un dieu improbable que j'appelle en secret.Je demanderai l'oubli, en le redoutant si fort que ma prière fera éclater de rire le paradis tout entier s'il existe. 
Je demanderai d'arriver au bout du chemin, de ne plus jamais perdre le désir de marcher.
Je demanderai la transformation, le miraculeux, le merveilleux, le transcendant, je me remettrai dans les mains de la providence, sans jouer la forte tête, l'ironique, l'intelligente, la cultivée. Je resterai en silence, je chercherai le silence, et derrière le silence. "

Vanina Laugier



Table des matières